Se cacher pour l'hiver

Sarah St Vincent

La Croisée

  • par (Libraire)
    31 octobre 2020

    Corps & Paysages

    Comment peut-il y avoir autant de mélancolie et de grâce, de pudeur et de déchirures dans le corps et les paysages qui habitent ce livre ? Je vous en parle pour la deuxième fois par ici car il y a vraiment une force subjugante dans l'écriture de ce roman américain. Du Jim Harrison ( mon préféré celui de Sorciers ou d'Un beau jour pour mourir.. )... Il y a une grâce puissante dans cet air de ne toucher à rien d'autres qu'aux interstices entre les hommes, les secrets, les lacs, les montagnes, les reflets sur la glace... On y questionne la religion, les villages, les oublis, les femme battues, les amitiés, la pardon et la confiance, les lisières de l'amour, l'effleurement du désir, les solitudes mais tout se fait dans la délicatesse de ce que contiennent les montagnes, les sentiers, les aubes et les oscillations de l'eau sous la glace qui avance...
    Une héroïne blessée, pudique dont le corps cahotant cristallise notre infini besoin de bienveillance, de réconciliation et de mélancolie...
    Il est rare que je mette plus de quelques jours à lire un livre mais celui ci a accompagné les 3 dernières semaines et il m'a rendu heureuse...
    Parfois n'en lire que quelques lignes et rêvasser à la suite de l'envoûtement que procure cette langue si proche des paysages pendant quelques heures, puis reprendre la lecture, être Las- bas dans la montagne, sentir mon corps souffrir comme le sien, les leurs et vouloir que ça ne s'arrête pas tellement est belle cette mélancolie du personnage mêlée au paysage... Une intrigue disséminée méthodiquement qui donne au livre ce rythme lancinant et pourtant assez de suspens pour toujours y revenir, délicatement, précisément, comme les secrets, les doutes, les attirances...
    Un des plus beaux livres de cette année...


  • par (Libraire)
    15 octobre 2020

    Conseillée par Marie-Laure

    Pennsylvanie, au cœur d’un parc naturel. Nous sommes en 2007 et Kathleen est une jeune veuve de seulement 27 ans. Depuis l’accident de voiture qui a couté la vie de son mari, elle se terre dans ses montagnes, entre la maison de sa grand-mère et le magasin où elle travaille. Un soir, Daniil, originaire d’Ouzbékistan pousse la porte à la recherche d’un abri. Elle décide de lui ouvrir le gîte de son ami Martin. Rapidement, la jeune femme comprend que l’étranger fuit quelque chose. Chacun est poursuivi par ses propres démons. En arrière plan, un camp de prisonniers où des soldats ont été torturés et l’Underground Railroadqui traversait le village. Quand l’Histoire nous rappelle que l’homme est capable du pire. « Nos monstres ordinaires. Que sommes-nous censés voir quand nous les regardons – leur monstruosité ou leur banalité ? » Une intrigue diablement ficelée et des chapitres qu’on enchaîne sans pouvoir s’arrêter.
    Article rédigé pour Page des Libraires par Marie-Laure Turoche, libraire