Littérature -.

Conseillé par (Libraire)
1 mai 2020

Il était une fois ...

"Les plus beaux souvenirs sont souvent inspirés par notre enfance, là où tout commencerait…Le crayon du bon dieu n’a pas de gomme, est une merveilleuse fable autour des souvenirs d’un homme qui refait le chemin inverse vers son pays natal, à la recherche d’une vérité d’enfant. Il est question d’amuseurs, de « gueleurs », de vas-nus-pieds, et bien d’autre encore. De femmes et d’hommes perdus, accrochés à la survie de leur pays. Toute cette galerie de portrait illumine encore les yeux de « l’Homme », qui rafraîchit son âge tendre. Et puis, et surtout Faustin, le « shiner » de « port-aux-crasses », personnage sans âge, ni racines, qui resurgit de la mémoire de l’enfant et encourage ce flot de souvenirs. Un beau « voyage temps » auquel nous invite Louis Philippe DALEMBERT avec truculence et réalisme."

Catherine, rayon littérature

Anacharsis

Conseillé par (Libraire)
1 mai 2020

Absurde et réjouissant

"Booming, ville du far west en 1840. Deux anti héros, Lee et Conchi. Ils viennent d’arriver en ville pour y retrouver la belle amoureuse de Conchi enlevée par Kid Padoon, homme corrompu et sans vergogne. Mais ce qu’ils vont découvrir est-ce bien la réalité ? Mika BIERMANN, avec ce western fantastique nous plonge dans un univers complètement décalé, où le temps n’a plus d’impact sur le récit. Il l’accélère à l’envi, lui fait faire des bonds dans le passé, le fige, fait tomber les corps pour leur redonner vie. Il joue avec ses personnages, les dédoublent et les associent avec des dialogues percutants et plein d’auto dérision. Un récit porté par une écriture très scénarisée, nous rappelant que les westerns de notre enfance peuvent encore vivre et nous rappeler à eux"

Catherine, Rayon Littérature

Conseillé par (Libraire)
30 avril 2020

Sur la route

Quoi de mieux en confinement, que de parcourir les Etats-Unis en long en large et en travers, évasion garantie! Oui, MAIS, le faire à pied, en stop, sans papier, sans argent... C'est plus galère. Et quand on sait d'avance en plus que la plupart des décisions que l'on prend son souvent mauvaises, ou pas les bonnes, comme si "le vent idiot" (chanté par Bob Dylan) avait soufflé ce qu'on devait faire au creux de son oreille... Il y avait sur la route, la version galère, mais poétique, culte, de Kerouac, et il y a Idiot Wind, la version réelle, non fantasmée de Peter Kaldheim, Malgré tout, il y aura de belles rencontres, de l'humanité, de la solidarité, des coins sympas (d'autres moins) et de belle surprises!

Pessoa, Fernando

Christian Bourgois

Conseillé par (Libraire)
23 avril 2020

une pépite!

Peut-on être banquier ET anarchiste? Ou même être banquier au service de l'anarchie? Vous y croyez, vous? Moi, je suis sceptique, de même que l'interlocuteur de ce fameux banquier. Et pourtant, il va nous prouver par A + B que oui, oui, il est bien anarchiste ET en théorie ET en pratique! cette courte pépite (100p) de Pessoa est un véritable bonheur de rhétorique, d'humour et d'une forme de cynisme. Ecrit en 1922, et pourtant qui résonne encore! A découvrir!

Conseillé par (Libraire)
14 avril 2020

L'Abuela

Un premier roman, mais son autrice n'est pas une inconnue. sur le bandeau, le regard franc, fière! Je me suis laissée emporter par cette histoire de grand-mère, d'abuela, la Rita au mille secrets bien planqués dans cette commodes. De son arrivée en France, à l'âge de 10ans avec ses sœurs pour fuir le franquisme, l'accueil froid, hostile, des français, face à ces immigrés. L'apprentissage de la langue, d'une culture, et cette histoire, cette nature qu'on voudrait cacher, mais qui sans cesse, comme un animal en cage, ne demande qu'à resurgir. Une vie faite de passion, de désillusion, de combat, de chagrins, de peines immenses, de pertes, mais aussi d'amour, d'amitié, un caractère entier, instinctif qui n'accepte pas l'eau tiède ni la demi-mesure. En toile de fond, l'Histoire avec un grand H, ses paradoxes, ses tragédies, et au premier plan, la vie, tout simplement la vie, avec toutes ses aspérités, ses surprises, ses rencontres, celle qui nous fait grandir, cheminer, éprouver, avancer. De ce roman se dégage une énergie folle, et l'impression de faire partie de cette "famille" composée, recomposée, de cassés solidaires.