Pierre C.

Charlotte Milandri

Équateurs

20,00
Conseillé par (Libraire)
30 août 2023

Recommandé par Charlotte

On a parfois le trac à l'idée de recevoir le premier livre de quelqu'un dont on a suivi de loin en loin, de trace en trace, les avancées vers ce premier roman, quelqu'un dont on avait senti la force de frappe suite à des extraits glanés de-ci de-là. Une douceur et une maîtrise, une âpreté et une rudesse mélancolique que l'on avait senties apparaître, se dessiner. Charlotte Milandri réussi ce tour de force d'écrire un livre d'une infinie tristesse sans que l'on se soit préparé à cela, sans que l'on se soit préparé au fait qu'une fois entamé, ce livre on ne le lâcherait pas, malgré ce qu'il était en train de bouleverser en nous, malgré ce qu'il remuait, malgré son incision précise et son écriture au rythme impeccable.

Car c'est bien l'écriture de Charlotte qui donne son âme à ce texte, une écriture comme une punch line sans concession pour décrire le désespoir d'une femme, d'une mère, d'une amante devenue "sœur", d'un mari devenu trop un frère pour en faire un amant.

C'est de cette bascule vers une vie qui ne nous appartient plus que parle ce roman de Charlotte Milandri, une vie jamais saisie peut-être. Une vie que l'on ne vivra pas pour soi et pourtant, à un moment les choses se révèlent, cela peut passer par la douleur, l'éloignement, la tétanie.

Mais parfois si l'on perd pied, c'est pour mieux ressentir.... L'intranquillité

19,50
Conseillé par (Libraire)
30 août 2023

Recommandé par Charlotte et Pierre

L'acuité de Kévin Lambert associée à une écriture hautement addictive donne à ce texte engagé un éclat d'une intègre nécessité ! Kevin Lambert au plus fort de son intelligence.

21,80
Conseillé par (Libraire)
29 août 2023

Recommandé par Charlotte

Une langue qui s'écrit sous le ton de la lecture, une langue, qui, comme toujours chez Sylvain Coher est le personnage même du roman, une langue qui s'enthousiasme de son écho, de son rythme et de sa vivacité. Mélancolie climatique et frénésie du vocabulaire créent un assemblage juste, merveilleux et entêtant, on sera heureux d'en découdre joyeusement avec cette langue et d'y retourner toujours avec jubilation et envie, de se confronter tant au rythme qu'à une forme d'émotion tragique et drôle à la fois. J'ai ressenti beaucoup de Joie Joyeuse à la lecture de ce roman. C'était joyeux et malgré l'axe dramatique et l'exigence de la langue le bonheur de voir se déployer un univers étrange et à la fois réconfortant.

Megan Nolan

Éditions de L'Olivier

22,50
Conseillé par (Libraire)
29 août 2023

Recommandé par Charlotte

Énorme claque à la lecture de ce miroir, de cette explosion de sensations, de désirs éperdus, d'avilissements : chemins de liberté.
Ce livre est comme le diamant noir au doigt d'un homme violent, c'est une autopsie de la haine de soi, mais aussi du désir, de l'emprise et de la soumission, de l'amour que l'on guète comme une protection, mais qui n'a de cesse d'avilir.
L'autopsie d'un amour où la violence n'est qu'une prison de l'abandon.
C'est abrupt, c'est unique.
Ce que l'on est capable d'accepter par amour, de supporter dans le désir et la violence tant que l'on n'a pas trouvé le chemin vers soi.
On pense à Normal people, évidemment, mais avec une densité psychologique décuplée, acérée, plus profonde et plus minutieuse.
Ce serait le journal de bord d'une folie amoureuse, d'une éducation sentimentale année 2.0.
Quel grand profond et sombre livre, qui entre directement dans mon étagère des textes indispensables sur la passion et la construction de soi.
On pense à Léonard Michaels avec Sylvia,
On pense à ce que le romantisme et la culture du viol ont façonné en nous...
On se souhaite à tous.tes d'en sortir.
Ce livre est le fracas d'un amour, le miroir d'une dépendance, un outil quasi-indispensable aux abandonniques, aux addictifs, aux être cassés des sentiments.

Maud Lübeck

Le nouvel Attila

15,00
Conseillé par (Libraire)
29 août 2023

Recommandé par Charlotte

Un amour doux, tragique et ténébreux. Un amour établi comme force créatrice, des souvenirs qui ne sont pourtant pas les nôtres et qui sembleraient l'être, un texte tendre et délicat, une maquette absolument stimulante et riche.
Ne pas passer à côté de ce petit texte là qui en dit long sur l'amour....